AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 children record ▬ LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Kano Shuuya

Date d'inscription : 02/09/2013

MessageSujet: children record ▬ LIBRE   Sam 14 Sep - 15:23

Hey ! Un rp libre que voici 8D Bon, par contre, privilégiez des rp's courts, pour eviter de s'etendre en fioritures pour finalement dire qu'il a bougé un doigt quoi... Que ca enchaine o/

bye bye sayonara


Même après plusieurs années, cette ombre ne s'est pas dissipée Elle n'invite seulement qu'à plus d'émotions Je m'accroupis et je dessinais, seul. Sous le soleil de plomb, sur une route accidentée, Nous marchons avec, sous une forme brumeuse, La chaleur de l'été dans nos yeux. "Ne fais pas attention à moi, va juste autre part" et j'écartais ta main. "Ne pars pas" me dis-tu en reprenant ma main. "Tu es si ennuyeuse"

__________________________________________________________

Cette ombre couleur or apparait finalement aux yeux de tout le monde. A partir du moment ou les gens entrapercoivent son visage, les racontards reprennent de plus belle. Et oui mesdames et messieurs, voila Kano. Il est vrai qu'il n'est pas aimé, mais faites un effort bon sang ! Un peu plus de discretion.

Son sourire s'etire. Il adore ca. Entendre les gens parler, sur lui ou sur quelqu'un d'autre. C'est tellement amusant. L'homme est trop imprevisible. Mais c'est ca qu'est bon aussi. Redressant la tête, il pars s'assoir sur cette chaise esseulée dans un coin de la salle. Quand le serveur vient a lui, il s'amuse a remarquer que son sourire est faux et que ses doigts tremblent legerement. Et alors qu'il commande un simple café, il se rends compte que le poing serré de l'homme dans son dos est signe qu'il a de la chance d'etre en public.

Tellement peu de gens l'aime... C'est ca qu'est bon. Et tellement de gens ne savent pas quoi penser de lui... Pendant qu'il regarde l'entrée du café, son sourire s'etire. La journée s'annonçait pleines de rebondissement. Sans vraiment savoir pourquoi, il sent qu'aujourd'hui, il n'allais pas s'ennuyer.



(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reiko Fujiwara

Date d'inscription : 20/08/2013

Carte ID
Occupation: Freelance
Equipement:
Origine: Asylum

MessageSujet: Re: children record ▬ LIBRE   Sam 14 Sep - 18:51

Putain c’est lourd et pas qu’un peu en plus.

Le bruissement des sacs plastiques bourrés de nourritures et d’autres diverses choses m’agressaient les oreilles depuis plusieurs minutes déjà. Chacun de mes pas étant plus lourd que le précédent. J’avais l’impression d’être une sorte de sumo qui faisait trembler la terre. D’ailleurs j’avais juste envie de gueuler purement et simplement « Oh mon dieu c’est looourd bordel, ça fait chier ! ».

Question d’image oblige.

On se tient droit, on se violente pour avoir l’air bien.

Vite une pause.

Je m’assis rapidement à une table du Café Light.

« Fiouf. Garçon ! Un coca ! Je vais mourir sérieux… »

Je posais mes courses telle la ménagère moyenne, attendant patiemment ma commande en tapotant sur ma table, prenant enfin mon temps pour regarder les autres clients… Avant de reporter très rapidement mon attention l’éblouissant reflet de ma propre personne que me montrait le verre en face de moi. Mh.

Je reposais mon verre calmement. Avant de bailler ouvertement.

Bwaaah. Fatiguée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kano Shuuya

Date d'inscription : 02/09/2013

MessageSujet: Re: children record ▬ LIBRE   Sam 14 Sep - 19:22

bye bye sayonara


Même après plusieurs années, cette ombre ne s'est pas dissipée Elle n'invite seulement qu'à plus d'émotions Je m'accroupis et je dessinais, seul. Sous le soleil de plomb, sur une route accidentée, Nous marchons avec, sous une forme brumeuse, La chaleur de l'été dans nos yeux. "Ne fais pas attention à moi, va juste autre part" et j'écartais ta main. "Ne pars pas" me dis-tu en reprenant ma main. "Tu es si ennuyeuse"

__________________________________________________________

Son regard se reporte sur une blonde. Qui a actuellement l'air d'une menagere de cinquante ans. La pauvre. Posant son menton dans le creux de sa main, il regarde ce joli tableau qu'est cette jeune femme - qui a d'ailleurs l'air d'etre sacrement narcissique pour se regarder dans son verre. Les jambes de Kano se croisent, et il se laisse un peu plus aller dans cette chaise legerement desagreable.

Le serveur vient lui deposer son café sans rien lui dire, le mouvement brusque, avant qu'il ne reparte dans ses cuisines. Decidement. Personne ne l'aime a Asylum ou quoi ? Soudainement, son cerveau tilte. Se serait pas la soeur de Soraru-chan ? Cette espece de folle lui en avait parlée a un moment. Mais il devait avouer qu'il n'en avait pas grande chose a foutre. Il avait sauvegardé ca dans son cerveau, sans trop y faire attention.

C'est quoi deja son nom a elle ? Reiko.

Se relevant, il prends sa tasse entre ses doigts, et vient s'assoir pile en face de ce petit double de son amie. Si l'on peut apeller la relation qu'a Soraru avec Kano de l'amitié. A la même table et tout. Si c'est pas faire chier son monde. « Ja nee Reiko-san... Comment tu vas ? » Un sourire de tordu etire ses lévres. La situation est tellement amusante.



(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reiko Fujiwara

Date d'inscription : 20/08/2013

Carte ID
Occupation: Freelance
Equipement:
Origine: Asylum

MessageSujet: Re: children record ▬ LIBRE   Sam 14 Sep - 21:13

Alors que je me questionnais sur ce que j’allais faire faire à ma sœur en contrepartie de cette corvée digne d’une esclave. Un type s’assit en face de moi, tranquille, ramenant sa tasse avec lui.

Un blond.

Qui a l’air de me connaître en plus de ça.

« … »

Alors que j’étais sur le point d’émettre une réflexion désobligeante à son encontre, le serveur, décidément très rapide sur son service, apporta la boisson que j’avais demandé. J’attrapais rapidement le bras de l’employé, tout en regardant celui qui s’était incrusté à ma table du coin de l’œil.

« Vous pouvez lui donner la note, c’est lui qui paye. ~ »

Le relâchant, j’attrapais la bouteille tiède que l’on m’avait servie. Je bus une gorgée du liquide pétillant. Avant de reposer la boisson sur la table, les sourcils légèrement froncés.

« J’ai mal au dos, mal aux mains, mal aux épaules, je suis fatiguée, mais j’ai de la chance j’ai un blond qui me paye le coca. Je suppose que ça va, oui ça va, enfin objectivement. »

Ne pas tenter de lui arracher la mâchoire, ne pas l’éventrer… Nee-chan m’a interdit de torturer chaque blond que je croise. C’est trop dommage. Elle a des règles cruelles, vraiment. Enfin, je suis blonde, certes, mais être blond c’est… Je sais pas.

Surtout que celui-là semblait être en plein délire psychédélique, si je lui perce les yeux avec une bouteille de coca ça compte ou pas comme de la torture ? Compliqué tout ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kano Shuuya

Date d'inscription : 02/09/2013

MessageSujet: Re: children record ▬ LIBRE   Sam 14 Sep - 22:11

bye bye sayonara


Même après plusieurs années, cette ombre ne s'est pas dissipée Elle n'invite seulement qu'à plus d'émotions Je m'accroupis et je dessinais, seul. Sous le soleil de plomb, sur une route accidentée, Nous marchons avec, sous une forme brumeuse, La chaleur de l'été dans nos yeux. "Ne fais pas attention à moi, va juste autre part" et j'écartais ta main. "Ne pars pas" me dis-tu en reprenant ma main. "Tu es si ennuyeuse"

__________________________________________________________

Il a la légére impression de la faire chier. Ou de reveiller en elle des instincts pas gentils gentils. Aprés tout. C'est pas la jumelle de Soraru pour rien. Cette idée le fait sourire encore un peu plus. Cette impression d'emmerder le monde est tellement jouissive. Un rire amusé lui echappe alors qu'il l'entends se plaindre de ses douleurs dorsales. Posant sa main sur sa joue, il l'ecoute avec une grande attention. Apparement c'est lui qui paye. Cool, comme ca il pourra la remercier de l'avoir occuper en ce temps d'ennui.

Amenant a ses lévres la tasse de café, il en but deux trois gorgées avant de la reposer sur la table. Ses deux mains sont plaquées sur la porcelaine pour profiter de la chaleur qu'elle lui procure.

Quelque chose du genre Elle aime pas les blonds, t'as de la chance qu'elle te connaisse pas et qu'elle sache pas que je traine avec toi. Sinon je finirais en paté pour chien ou elle me ferais un veritable caca nerveux. Ow, merci Sora-chan , il avait legerement oublié ce detail. Se retenir d'exploser de rire.

Ses joues gonflent. Il la fixe avec des yeux petillants de conneries. Ces derniers commencent d'ailleurs a briller, tellement rester dans cette position commencent a lui piquer les yeux. Finalement il n'arrive pas a se retenir. Il explose de rire, ramenant tout les regards de la salle vers lui. Posant son front contre ses mains croisées sur la table, il fini par relever les yeux vers elle, les lévres pincées pour eviter de rire plus. « Excuse moi mais t'es trop drôle... » Il essuie le dessous de son oeil, avant de se redresser. « Et a part ca, j'aurais rien d'autre a te payer ? Parce que si tu veux je connais un bon masseur dans le coin, j'pourrais aussi te payer ca... ~ »



(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reiko Fujiwara

Date d'inscription : 20/08/2013

Carte ID
Occupation: Freelance
Equipement:
Origine: Asylum

MessageSujet: Re: children record ▬ LIBRE   Sam 14 Sep - 22:27

Je le regardais du coin de l’œil alors qu’il se pliait de rire.

Je veux bien que la cité s’appelle Asylum, mais j’ai de plus en plus l’impression que j’habite dans un véritable centre d’internement. Je fermais les yeux lentement, respirant profondément. Désolé grande sœur, en un sens c’est pour ton bien que je fais ça, au moins tu me reprocheras pas d’avoir maltraité un blond après.

Me levant lentement, la bouteille en verre dans la main. Je me demandais ce que j’avais fait au ciel pour vivre ça.

Et c’est là que la réponse, que dis-je, l’illumination m’apparut.

Il est blond, je l’aime pas.

« Ca te dit une teinture express ? »

Bloup, bloup, bloup.

Je renversais tranquillement le coca, complètement dégueulasse je tiens à le préciser, sur la tête de l’incrust’.

« Je crois que je te préfèrerais comme ça, t’es goût coca et t’es même plus blond, si c’est pas beau la générosité. ~ »

Il est plus blond, c’est bizarre, si ça marche, mon visage se dériderait fortement pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hitori Taisuke

Date d'inscription : 11/09/2013

MessageSujet: Re: children record ▬ LIBRE   Dim 15 Sep - 17:51

Ame futte ji katamaru
KANO SHUUYA ♠ REIKO FUJIWARA ♠ HITORI TAISUKE

Là, c’est la paye, à côté, c’est la récompense en plus, et au dessus, ça doit être l’objet de la mission. En lettre capitale, ça devait être la même phrase que d’habitude « Greed & Co. RECTRUTE ! ». Ça, Hitori avait fini par le retenir. Mais le reste du texte était bourré de suite de lettres incohérentes pour elle. Elle pouvait détacher quelques mots et une ou deux phrases, mais pas plus. En théorie, elle arrivait à s’en sortir avec ça, mais là, ils avaient encore mit du vocabulaire plus pointu… Sans attendre, elle décrocha la fiche, déchirant le haut du prospectus. Y en avait des centaines comme ça, un de plus ou un de moins…

Le document en poche, elle se rendit à Asylum pour trouver des gens qui pourrait l’aider à décrypter tout ce merdier. Malgré une tenue à peu près soignée, l’étiquette « Paradisumienne » était scotchée sur son front, tant pis. Elle continua son chemin en sifflotant jusqu’à un petit cafés où quelques concitoyens pourraient l’aider, elle le savait d’expérience. Elle poussa le battent de la porte d’un coup sec et lança un regard circulaire à la pièce. Rien à première v… Eh ! Mais c’est qu’il à l’air de se passer kekchose là-bas. Elle s’approcha, poussé par la curiosité. Ah, quel mauvais défaut… Mais c’était tellement drôle !

Vite, elle remarqua dans le regard de la blondinette qu’elle n’aimait pas du tout son interlocuteur, que la noiraude ne voyait que de dos. La jeune ménagère avait l’air d’avoir versé le contenu de sa bouteille sur les cheveux d’un mec en face d’elle. Elle prit place sur un fauteuil juste derrière eux pour suivre un peu tout ça. À défaut d’un travail, elle avait trouvé une occupation, un mal pour un bien quoi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kano Shuuya

Date d'inscription : 02/09/2013

MessageSujet: Re: children record ▬ LIBRE   Dim 15 Sep - 19:45

bye bye sayonara


Même après plusieurs années, cette ombre ne s'est pas dissipée Elle n'invite seulement qu'à plus d'émotions Je m'accroupis et je dessinais, seul. Sous le soleil de plomb, sur une route accidentée, Nous marchons avec, sous une forme brumeuse, La chaleur de l'été dans nos yeux. "Ne fais pas attention à moi, va juste autre part" et j'écartais ta main. "Ne pars pas" me dis-tu en reprenant ma main. "Tu es si ennuyeuse"

__________________________________________________________

Il va se faire defoncer. Il le sait. Apres tout ca serais logique. Il l'emmerde completement. Mais ce rire totalement nerveux était loin d'etre controlé. Et puis la.

Genre, il adore le Coca. Mais bon. Ca colle un peu.

Genre y'en a vraiment de partout. C'est ca le pire. Et ca c'est horriblement stressant. Sa veste est trempée, ses cheveux collés, et son visage n'exprime actuellement aucune expression. Enfin... Ca c'étais deux secondes avant. De nouveau le rire le prends. Mais encore plus fort. Il s'ecroule sur la table en explosant de rire. Un jour ca vaudra sa mort ce genre de fou rire totalement incontrolable.

Et puis la quelque chose l'intrigue. Une demarche familiére. Des cheveux noirs et des yeux bleu verts... Il la connais. C'est obligatoire. Alors qu'il releve la tête, frottant ses yeux avant d'agiter les mains en riant encore, il examine du coin de l'oeil la fille qui vient de rentrer. Puis soudainement c'est l'illumination. Et oui, Kano peut aussi reflechir. Hitori Taisuke. Ca fait combien de temps qu'il ne l'a pas vu ? La derniere fois qu'il avait tenté de la voir, il étais finalement parti, preferant ne rien lui dire concernant tout ca.

« Ma veste... Tant pis va falloir que je la lave. » Retirant lentement cette derniere, il la pose sur le dossier de sa chaise, ramenant ses cheveux en arriére. Puis ses doigts se reposent sur la table, et il fixe a nouveau son interlocutrice avec son habituel air, un sourire toujours scotché a son visage. « Alors, comment va ta soeur ? Elle semblait un peu sur les nerfs ces derniers temps. » Ou comment foutre aussi Soraru dans la merde. Tant qu'a y etre. D'un oeil, il continue d'observer Hitori, sans trop vraiment se faire remarquer. Cette capacité a tout le temps se cacher et mentir aux autres etais vraiment un don... Plus qu'utile.



(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reiko Fujiwara

Date d'inscription : 20/08/2013

Carte ID
Occupation: Freelance
Equipement:
Origine: Asylum

MessageSujet: Re: children record ▬ LIBRE   Dim 15 Sep - 20:32

Un léger frisson me traversa la nuque, quelque chose se glissait dans mon dos, je le sentais. Alors que j’allais me retourner, l’autre énergumène se mit à exploser de rire.

Ce genre de situation qui vous met un putain de mindfuck à l’esprit.

« Eh… »

Ma sœur… Tiens il la connaît.

Hahaha. Rire embarrassé intérieur. Avec ce qu’elle m’a sorti de derrière la télé l’autre jour, j’ai pas trouvé beaucoup d’excuses. Enfin je sais pas si on pourrait dire qu’elle ait été sur les nerfs ces derniers temps.

« Ma sœur… »

… a vraiment des goûts de chiottes si elle a vraiment couché avec ce type. Hem.

« … Aucune idée. Là sur le moment j’ai juste envie de lui refourguer mes sacs et de me casser. Sinon tout va bien la vie elle est cool. »

Au moins on pourra pas dire que j’ai pas tenté de me retenir de lui crever les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hitori Taisuke

Date d'inscription : 11/09/2013

MessageSujet: Re: children record ▬ LIBRE   Mer 18 Sep - 16:16

Ame futte ji katamaru
KANO SHUUYA ♠ REIKO FUJIWARA ♠ HITORI TAISUKE

Tout en essayant de suivre la conversation des deux blonds, Hitori du expliquer plusieurs fois au serveur que non, elle ne prendrait rien d’autre qu’un verre d’eau. Si elle n’avait pas été obligée de consommer pour rester sur place, elle l’aurait envoyé bouler sans remord. Puis là, un rire. Un rire qui fit partir le garçon au pas de course. Un rire qu’elle connaissait bien. Trop bien. Sans savoir pourquoi, elle ne se retourna pas, allez savoir... Elle préférait écouter un peu ce qu’ils disaient. Kano était-il resté avec Leiko ? Ca s’était arrangé finalement ? Elle avait songé si souvent à revenir, mais non. Elle baissa son regard vers ses mains. L’affichette ! Elle avait encore besoin de ce putain d’argent !

Hitori entendit les deux parler de la blonde, ou plutôt, de sa sœur, qui avait l’air d’une sacré feignasse pour refourguer la tâche des courses à quelqu’un qui paraissait si crevée. La brunette voulait y aller au bout de trois secondes de silence, mais la Reiko, d’après leur dialogue, semblait pas du même avis, et chaque fois qu’elle laissait une phrase en suspens assez longtemps, elle l’a reprenait pile au mauvais moment. Buvant sans rechigner son verre d’eau plate, Hito’ essaya de s’effacer un peu plus dans son siège, quitte à attendre, autant être bien installé. 1, 2, 3, 4 et… 5 !

Elle se releva et fourra sa main dans sa poche, reprenant son air gai habituel. Petit tour sur elle-même et la voilà face aux deux blonds. Elle ne regarda pas directement Kano dans les yeux, elle ne s’en sentait peut-être pas capable, après autant de temps. Toujours est-il qu’elle sortit vite le prospectus de sa poche et pointant la partie cryptée du doigt, avec le sourire pas trop niet mais meugnon qui lui était propre.


« Dîtes, vous sauriez pas lire des fois, j’ai un peu besoin d’un décodeur pour comprendre ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Soraru Fujiwara

Date d'inscription : 14/08/2013
Age : 77
Localisation : Dans une chausette.

Carte ID
Occupation: Freelance
Equipement: Desert eagle x2
Origine: Asylum

MessageSujet: Re: children record ▬ LIBRE   Ven 20 Sep - 16:00


gomene onee-chan ! ;w;
Merde merde merde merde, putain de merde, je m'en veux trop... Quelle idiote je fais. Un soupire m'echappai alors que je tournai un eniéme fois en rond dans l'appartement en grognant. J'l'ai laissée partir toute seule... Surement parce que j'étais vexée. Ou choquée. Ou les deux. Mais bon, franchement, quand on sort ce genre de chose de derriére la télé en essayant de comprendre pourquoi ca marchais pas... Moi j'dit ca fait peur.

Oh et puis merde ! Sortant en trombe de l'appartement en claquant la porte, je me mit a la recherche de ma chére soeur adorée, qui étais partie depuis une heure... Tellement de poids devaient poser sur ses epaules si fines, et son pauvre visage devait exprimer tellement de douleur et de tristesse... Mon dieu je me faisait tellement de films dans ma tête alors que je marchais dans les rues d'Asylum, en pleine heure de pointe, le moment ou les menageres partent faire leurs courses et se mettent a discutailler meteo - qui étais au bleu depuis quelque jours - et dernieres nouvelles de Paradise. Mine de rien, tout le monde denigre Paradise, mais qu'aurais a dire ces vieilles pies si ils n'y avaient pas toute ces ragots et potins concernant le quartier ?

Et si.. Je tournais soudainement dans une rue, m'ecartant un peu de l'artére marchande, pour finalement me diriger vers un de mes lieux préférés dans cette ville... Le café Light. Un endroit toujours animé mais assez calme tout de même, me procurant toujours un bien fou. Esperant que ma Onee-chan que j'aime tellement y soit. Un eclat de rire bien reconnaissable me fait penser qu'en tout cas, il y a quelque chose de sur, c'est que Kano y est. Une chevelure blonde qui vole au vent. « Onee-chan ! »

Je me mets a courir. Sans reflechir, des que je suis a ses côtés, je m'agenouillai pres d'elle, les yeux pleins de larmes. Prenant entre mes doigts ses mains si fines, je baissai la tête avec un sourire tremblant d'emotions - comment ca j'en fais un peu trop ? « Desolée Onee-chan, je m'en veux... Je n'avais pas a te dire ca... Je t'aime tellement, je ne veux pas que tu me laisses toute seule ! » Relevant la tête vers elle, je plongeai mon regard dans le sien. Onee-chaaan... Tiens pourquoi tout le monde me regarde comme ca ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kano Shuuya

Date d'inscription : 02/09/2013

MessageSujet: Re: children record ▬ LIBRE   Ven 20 Sep - 16:29

bye bye sayonara


Même après plusieurs années, cette ombre ne s'est pas dissipée Elle n'invite seulement qu'à plus d'émotions Je m'accroupis et je dessinais, seul. Sous le soleil de plomb, sur une route accidentée, Nous marchons avec, sous une forme brumeuse, La chaleur de l'été dans nos yeux. "Ne fais pas attention à moi, va juste autre part" et j'écartais ta main. "Ne pars pas" me dis-tu en reprenant ma main. "Tu es si ennuyeuse"

__________________________________________________________

Ca va trop vite pour lui... Bien trooop vite. Reiko-san qui n'y mettais pas du sien, ca encore, il s'en foutais. Aprés tout, elle ne l'aimais pas. Qu'est-ce qu'il pouvais y faire. Seulement.. Cette fille avait un charme tout particulier qui l'intriguait de plus en plus. Comme il s'était interessé a Soraru il y a peu.

Puis la d'un coup, pouf ! Une Hitori sauvage apparait. Il ne laissai rien transparaitre, seulement, baissant les yeux vers la feuille. Il prit entre ses doigts le papier, examinant le charabia ecrit a la va vite par surement le directeur de Greed & Co. Au moment ou il s'appretais a lui expliquer que de toute façon la recompense c'étais de la merde par rapport a la quantité et a la dangerosité du boulot... Deuxiéme apparition.

Cette fois ci c'est une Soraru sauvage qui apparait. Mais la par contre, vraiment sauvagement. Ses yeux restérent ecarquiller face a la scéne qui semblait venir tout droit d'un manga Yuri incestueux qui abuse des clichés. Deux secondes plus tard, son bouche se fend en un sourire moqueur, les yeux rieurs, tentant de se retenir. La population d'ici était trop bizarre... C'étais ca qu'étais genial.

Clap clap clap. Le bruit de ses mains qui applaudissent la soudaine apparition de Soraru. C'est vraiment une mine d'or pour lui cette fille... « Bravo. Trés joli, j'applaudis la performance. » Comment ca il se fout de sa gueule ? Pas du tout.



(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Reiko Fujiwara

Date d'inscription : 20/08/2013

Carte ID
Occupation: Freelance
Equipement:
Origine: Asylum

MessageSujet: Re: children record ▬ LIBRE   Dim 22 Sep - 9:56

Une voix surgit de mon dos.

Bon. Du calme. Ta haine est dirigée contre les blonds.

Je jetais un coup d’œil sur celle qui m’avait faite sursauter. Un bout de papier à la main, probablement une des nombreuses affiches qui étaient collées sur le fournisseur du coin.

« Yep. Moi je sais lire. »

… Contrairement à ma sœur, cette flemmarde.

Avant que je ne puisse m’emparer du prospectus en question pour le décoder. Je me retrouvais soudainement avec une grande sœur toute tremblotante agenouillée en face de moi.

Well. Well.

C’est pas comme si la voir comme ça m’avait désarmée de tous mes sentiments négatifs. Mais si. Posant une main sur sa tête, un sourire heureux, on peut dire ça oui, et légèrement embarrassé sur mes lèvres.

Même si très vite il s’était effacé à l’entente du commentaire de l’autre.

« Rooh mais je vais pas te laisser seule. Sauf si tu traînes avec un type comme l’autre là. »

Là évidemment. C’est presque comme une philosophie de vie. Oui on peut dire ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: children record ▬ LIBRE   

Revenir en haut Aller en bas
 

children record ▬ LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Asylum :: Cité Asylum :: Asylum - Un quartier, un espoir :: Café Light-